Skip to main content

E.Leclerc supprime tous les sacs plastique en sortie de caisse

Tags : Innovation

7000 TONNES DE PLASTIQUE EN MOINS CHAQUE ANNEE
Dès le lundi 21 septembre, les clients E.Leclerc ne trouveront plus aucun sac plastique en sortie de caisse mais des sacs en toile de jute avec des anses en coton biologique. Premier grand distributeur à prendre cette décision pour l’ensemble de ses 721 magasins, son impact est particulièrement important : ce sont 7000 tonnes de plastique qui seront ainsi supprimés chaque année.

Disponibles au prix de 1,50€ directement en caisse, ces sacs sont dotés de messages de sensibilisation et ont été pensés pour être particulièrement attractifs et pratiques afin d’être utilisés de façon quotidienne.

LE CHOIX DE LA TOILE DE JUTE
80% de l’impact environnemental d’un sac est lié à sa fabrication (matériaux et production). Pour participer à la protection de l’environnement, le meilleur sac est donc un sac solide réutilisable de très nombreuses fois. C’est pour cette raison que l’enseigne a choisi la toile de jute, un matériau très résistant et naturel qui aura moins d’impact que du plastique s’il se retrouve abandonné dans la nature. De plus, ils sont échangeables à vie pour favoriser le retour des sacs usagés dans les magasins. Par ailleurs, au-delà de la composition du sac, un soin tout particulier a été accordé à son esthétique pour donner aux clients l ’envie de l’utiliser et de le conserver longtemps.

Les sacs en toile de jute sont complétés par des sacs en kraft, également disponibles en dépannage en sortie de caisse à 15 centimes d’euros pour le modèle classique et 20 centimes pour le sac isotherme.

E.LECLERC ET LES SACS PLASTIQUE : UN COMBAT HISTORIQUE
Dès 1996, E.Leclerc a engagé une révolution dans le commerce en annonçant renoncer aux sacs plastique à usage unique en sortie de caisse 20 ans avant qu’un décret ne l’impose aux distributeurs. Une révolution perçue comme une contrainte à l’époque mais vite adoptée par les clients : 80% des clients E.Leclerc reconnaissent alors l’utilité de la démarche pour protéger l’environnement et 87% y voient un moyen efficace de lutter contre le gaspillage. 78% se disent s’être sentis responsabilisés par la démarche1.

Depuis, l’enseigne multiplie les initiatives qui participent à une consommation plus responsable : Nettoyons La Nature avec chaque année plus de 500 000 personnes qui se mobilisent, réduction du plastique dans les emballages produits Marque repère…
 

1 Enquête démoscopie - mai 1996

Télécharger

Envoyer à un ami

Je souhaite faire découvrir cet article à un ami :

mettre [ ; ] pour envoyer à plusieurs amis